+7 (212) 674-25-10

INVESTISSEMENT LOCATIF

Comment investir en immobilier locatif ?

Juin , 30
Comment investir en immobilier locatif ?

L’investissement locatif intéresse de plus en plus d’investisseurs qui veulent diversifier leurs sources de revenu. L’immobilier reste, en effet, l’un des domaines les plus plébiscités par les Français, notamment du fait de son accessibilité. L’immobilier procure également une certaine assurance et un certain contrôle que l’on trouve difficilement dans les autres types de placement. Mais comment investir en immobilier locatif lorsqu’on n’a aucune notion en la matière ? Cet article vous éclaire sur le sujet.

La nécessité de se former

Quel que soit votre domaine, que ce soit l’immobilier, la bourse ou la cryptomonnaie, la connaissance est la base d’un investissement rentable. Se lancer dans l’investissement immobilier par hasard n’est jamais une bonne idée. En vous formant, vous aurez acquis les bases pour commencer votre projet en toute sérénité. Cela vous évitera de faire des erreurs de débutants irréversibles qui peuvent vous coûter très cher. Faites attention à bien choisir votre formation en fonction de vos objectifs au risque d’être déçu. Il y a des formations en investissement immobilier qui sont, par exemple, faites pour les débutants. Et d’autres, qui sont plus pointues et plus ciblées (immeuble de rapport, fiscalité…)

La recherche d’un bien rentable

Certains investisseurs se découragent à cette étape puisqu’ils peuvent passer plusieurs mois à rechercher le bien idéal. Sur des sites d’annonces comme leboncoin ou encore auprès des agences immobilières, vous avez une liste de biens immobiliers. Mandater un agent immobilier peut être une bonne idée pour trouver des biens off-market. Pour trouver la perle rare qui correspond à vos objectifs, vous allez devoir faire le tri et effectuer plusieurs visites. Notre article sur la check-list immeuble de rapport pdf vous aidera à identifier les points à vérifier lors d’une visite. L’immeuble de rapport présente plusieurs avantages en investissement locatif puisque ce type de bien peut vous rapporter plus qu’un simple appartement. Généralement, la rentabilité peut-être plus élevée étant donné que le prix d’acquisition est moins élevé que celui de plusieurs appartements de différents lots si vous achetez bien.

Le financement du bien immobilier

Cette étape est très importante puisqu’il est rare qu’un investisseur possède la totalité du prix du bien cash. Il est alors nécessaire de se faire financer, généralement par la banque ou un autre organisme de financement. Pour que la banque puisse vous accorder un prêt bancaire avec de bonnes conditions, vous devez lui montrer que vous êtes une personne de confiance et que votre projet en vaut la peine. Votre hygiène financière est le reflet d’une bonne gestion de votre part. Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, nous vous recommandons de mettre une épargne d’au moins 20 %  de vos revenus mensuels, tous les mois, sur un compte épargne. Vous pouvez trouver les détails dans notre article investir sans apport en 2022.

Les modes de location

Qui dit investissement locatif dit locataires et mode de location. Selon vos objectifs, vous avez le choix entre plusieurs modes de location. Notez qu’un immeuble de qualité retient des locataires de qualité. Ainsi, afin d’éviter les vacances locatives, il convient d’offrir des prestations dignes de ce nom à vos locataires.

Location nue ou location meublée

La location nue est une location du bien tel quel, sans meuble ni équipement. Ce type de location ne demande aucun investissement supplémentaire en dehors des coûts des travaux de rafraîchissement. La location meublée, quant à elle, requiert un investissement en meubles et équipements. La liste des meubles obligatoires est fixée par le Décret 2015-981 du 31 juillet 2015, cela inclut notamment la literie et les couvertures, la cuisine équipée, les tables, chaises, les étagères de rangement et le matériel d’entretien.

Location classique ou location saisonnière

Chacun de ces deux modes de location présente ses avantages et ses inconvénients. Ainsi, une location classique vous permet de louer votre bien au prix du marché, un peu plus ou un peu moins, le rendement locatif est donc assez faible mais en contrepartie, vous aurez une source de revenu pérenne. La location saisonnière, quant à elle, vous permet de louer le même bien pour plus cher. La rentabilité est ainsi plus élevée mais il y a de plus grands risques de vacances locatives, sur certaines périodes de l’année.

La fiscalité d’un bien en location

La fiscalité est un volet à ne pas négliger dans votre investissement locatif. Si vous choisissez mal votre régime, vous pouvez perdre beaucoup d’argent. Vous avez le choix entre plusieurs régimes fiscaux. Il convient de consulter un spécialiste en la matière, notamment un avocat fiscaliste ou un expert comptable pour vous orienter dans le type de régime le plus avantageux selon votre cas. En résumé, vous avez trois régimes principaux : les revenus fonciers, la LNMP ou LMP et la SCI. Notre article sur la fiscalité de l’immeuble de rapport  vous donne des indications sur ces régimes.

Quid des locaux commerciaux ?

À l’heure actuelle où la digitalisation occupe une place de plus en plus importante, surtout après la crise sanitaire liée au Covid, plusieurs enseignes ont fermé leur boutique physique. Dans ce contexte, investir dans les locaux commerciaux est risqué, surtout si vous investissez dans des petites ou moyennes villes où les locaux commerciaux sont moins convoités. Le risque de vacances locatives est donc plus élevé. À la base, un immeuble de rapport permet de répartir les risques. Ainsi, si vous avez un local commercial dans votre immeuble, il faudrait calculer vos revenus pour que ce local ne fasse pas 50 % des revenus locatifs afin de répartir les risques.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.