+7 (212) 674-25-10

INVESTISSEMENT LOCATIF

Investir dans un immeuble de rapport à forte rentabilité

Mar , 24
Investir dans un immeuble de rapport à forte rentabilité

Acheter un bien immobilier et le mettre en location pour en tirer un revenu régulier, c’est globalement ce Vous voilà enfin décidé à faire le grand saut en achetant votre premier immeuble de rapport. Mais plus vous avancez et plus vous vous posez de questions. Comment savoir à l’avance si vous allez gagner au change ? Trouver un immeuble de rapport à vendre à forte rentabilité n’est pas aussi simple. Mais sachez qu’il est possible de booster la rentabilité de votre immeuble avec quelques astuces. Nous vous montrons comment.

Quel est le taux de rentabilité d’un immeuble de rapport ?

Tout d’abord, définissons quel est le taux de rentabilité d’un immeuble de rapport. Un investissement locatif génère en moyenne entre 3 à 12 % de rentabilité. Cela veut dire qu’en une année, votre investissement immobilier vous rapportera entre 3 à 12 % de son coût d’acquisition. Les immeubles de rapport sont ceux qui rapportent le plus, suivis des studios, puis des T2 et enfin des appartements de plus de 3 pièces. Un immeuble de rapport peut donc générer un rendement de 12 % voire plus.

Acheter un immeuble de rapport constitue ainsi un placement plus intéressant en termes de rentabilité puisque vous possédez plusieurs biens et donc les revenus locatifs seront plus conséquents. Afin de vous assurer un taux de rendement intéressant, vous devez acheter un immeuble de rapport avec une rentabilité brute de 10 % minimum. Pour avoir un taux précis, vous pouvez utiliser le site rendementlocatif.com.

Où trouver un immeuble de rapport à vendre à forte rentabilité ?

Pour dénicher votre pépite, il va falloir vous constituer un réseau ou être assidu dans vos recherches. Vous pouvez vous renseigner sur les sites tels que leboncoin.fr ou seloger.com par exemple, et chercher dans les annonces immobilières. Afin de maximiser vos chances, vous pouvez faire le tour des agences immobilières de votre ville ou quartier cible et les mandater pour qu’ils vous trouvent un bien rentable. Contactez également les vendeurs et laissez-leur vos coordonnées. N’oubliez pas de demander aux vendeurs s’ils ont d’autres biens à vendre. Généralement, ils vendent plusieurs biens immobiliers mais ne pensent pas systématiquement à les proposer. Comme les relations s’entretiennent, il faut relancer votre agent immobilier ou votre vendeur de temps en temps. En général dans ce domaine, les premiers arrivés sont les premiers servis. 

Augmenter la rentabilité de son immeuble de rapport

La plupart des investisseurs débutant dans l’immobilier abandonnent au bout de quelques mois puisqu’ils ne trouvent pas de biens assez rentables. Ils finissent par se décourager en cours de route. Si vous ne trouvez pas d’opportunité, vous pouvez la créer. Sachez que même les biens, qui semblent a priori négatifs, peuvent avoir leur potentiel. Pour rentabiliser votre bien, vous pouvez miser sur plusieurs facteurs.

Négocier le prix d’achat d’entrée de jeu

Gardez en tête que vous gagnez de l’argent au moment de l’achat et non de la revente de votre bien. Beaucoup d’investisseurs se disent que dans 10 ans, ce bien vaudra telle ou telle somme et ne pensent pas à négocier. Or, personne ne peut être sûr de ce qui va se passer dans 10 ans dans le marché immobilier. La négociation doit se passer au moment de l’achat, avant la signature. Pour déterminer le prix, renseignez-vous sur le prix du marché et négociez en dessous de ce prix. À la limite, vous aurez votre bien au prix du marché. Sachez que pour les immeubles de rapport, la marge de négociation est plus large puisque le prix au mètre-carré est plus bas.

immeuble de rapport à vendre à forte rentabilité

Résoudre les problèmes

Le fait est que, plus vous êtes prêt à résoudre de problèmes, plus vous allez gagner de l’argent. Si par exemple, vous investissez dans un immeuble avec des locataires indésirables, vous allez avoir une forte décote sur ce bien. Par la suite, vous allez demander aux locataires de partir en suivant toutes les mesures réglementaires nécessaires. Ensuite, vous effectuez des travaux pour booster la rentabilité du bien. Et là, vous gagnez en rentabilité puisque vous aurez acheté à un prix très bas. 

Partir sur de gros travaux pour augmenter le loyer mensuel

Une autre solution est de cibler les biens qui présentent des défauts. Bien sûr, il faudra vérifier que les défauts en questions ne vous causent pas plus de perte. Vous pouvez par exemple miser sur un immeuble à rénover ou partir sur une grande pièce à diviser. Même si les travaux à réaliser demandent un certain investissement, cette opération de bonification peut vous faire gagner une rentabilité avec un taux de rendement de 14-15 %, selon la nature des travaux.

Choisir des modes de location plus agressives : location saisonnière ou colocation, mode de location meublée

Ces modes de location vont vous demander plus d’investissement de départ mais finalement, la rentabilité est plus intéressante. La location saisonnière consiste à faire louer votre logement pour de courtes périodes. Votre immeuble doit donc être équipé pour répondre à ces besoins. Pour augmenter la rentabilité de votre bien, vous pouvez, en plus des meubles, rajouter une cuisine aménagée avec des équipements pratiques comme le four, la machine à laver, le wifi et une salle d’eau impeccable. Ces petits plus vont apporter plus de confort aux voyageurs et booster votre rentabilité.

Aujourd’hui, il est aussi possible de diviser son bien immobilier pour plusieurs locataires. C’est ce que l’on appelle la colocation. Au lieu de mettre un appartement à la disposition d’un seul locataire, vous pouvez avoir 2 ou 3 locataires pour la même surface habitable, à condition, bien sûr, d’avoir un espace pouvant les accueillir. Notez que les chambres doivent faire 9 m2 au minimum.

Immeuble de rapport à vendre à forte rentabilité

Pour résumer, la rentabilité de votre immeuble de rapport dépend de son prix d’achat, de la qualité de l’immeuble et de la gestion locative. Ce sont trois paramètres que vous pouvez contrôler :

  • Le prix d’achat : vous pouvez le négocier pour qu’il soit idéalement en dessous du prix du marché. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers l’immobilier ancien et privilégier les immeubles qui sont sur le marché depuis un moment et dont le propriétaire est pressé de vendre. Vous pouvez également viser les immeubles avec quelques défauts (dont le coût des réparations n’est pas trop onéreux) pour faire baisser le prix.
  • La qualité de l’immeuble : vous pouvez effectuer des travaux de rénovation pour embellir votre patrimoine et augmenter sa valeur perçue ainsi que la plus-value potentielle à la revente. Notez qu’un bien immobilier bien entretenu attirera des locataires de qualité.
  • La gestion locative : cette étape est cruciale puisque pour rentabiliser votre bien, il va falloir le gérer correctement. Une bonne gestion locative se voit lorsque votre cash-flow est positif et qu’il y a peu de vacances locatives dans votre immeuble. Vous avez la possibilité de faire votre gestion locative seul ou accompagné par une agence immobilière, un huissier de justice, un notaire ou une entreprise spécialisée.

En misant sur ces trois variables, vous augmentez considérablement vos chances d’avoir un cash-flow positif. Bien sûr, d’autres paramètres entrent également en jeu, notamment les paramètres fiscaux pour éviter qu’une grande partie de vos gains ne soient versée aux impôts, le régime SCI ou LMNP par exemple. Nous en discuterons davantage dans un autre article. Mais si vous agissez sur ces trois paramètres précités, vous augmentez vos chances d’avoir une bonne rentabilité.

Si vous avez besoin d’aide pour avancer dans votre projet immobilier, nous vous invitons à réserver votre appel stratégique offert.

 

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *