Réaliser son premier investissement immobilier peut faire peur puisqu’il vous engage sur le long-terme. Mais avec les bonnes techniques, vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté. Besoin d’un conseil en investissement immobilier ? Si vous êtes prêt à vous lancer dans l’immobilier, dans cet article nous vous indiquons les étapes à suivre pour faire son premier investissement ainsi que nos conseils pour un investissement immobilier rentable.

conseil en investissement immobilier

Les étapes pour faire son premier investissement immobilier

Pour mener à bien un projet d’investissement locatif, vous devriez passer par plusieurs étapes, dont ci-après les grands points.

Préparer son projet

Un projet d’investissement immobilier ne s’improvise pas. Pour atteindre vos objectifs, il est nécessaire de vous organiser en mettant en place une stratégie bien définie et en fixant vos objectifs selon votre profil d’investisseur. Sans cette première étape indispensable, vous risquez de tourner en rond et de vous éparpiller. Se poser les bonnes questions vous permettra de délimiter votre plan d’action. L’accompagnement par un coach en investissement immobilier permet d’accélérer le processus puisque ce dernier saura vous orienter en fonction de vos objectifs.

Connaître sa capacité de financement

Dès lors que vous décidez d’investir dans l’immobilier, il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène financière. En effet, la banque prêtera une attention particulière à l’état de votre compte avant de donner son aval pour un prêt. Il faudra ainsi rester vigilant sur ce point. Il est indispensable de montrer à la banque que vous êtes un bon gestionnaire et que vous savez gérer votre argent, peu importe le montant. Si la banque se rend compte que vous n’êtes pas capable de gérer  une petite somme, elle ne vous accordera pas sa confiance pour gérer un gros montant.

La recherche du bien

Lors de cette étape cruciale, vous devez être capable de repérer un bien rentable. La recherche d’un bien qui vous correspond peut prendre du temps, il faudra s’armer de patience. Vous pouvez trouver votre bonheur sur les sites de petites annonces, tels que leboncoin par exemple ou directement dans les agences immobilières de votre ville cible. Afin de ne pas perdre votre temps et votre motivation, il est nécessaire de bien analyser l’annonce avant de passer à la visite. Pour une meilleure optimisation, l’idéal sera de regrouper les visites (4 visites en une journée). Nous vous avons dressé une check-list immeuble de rapport offerte pour vous aider à identifier les points à vérifier absolument pour être sûr de bien quadriller vos visites.

L’achat du bien

Lorsque vous avez trouvé la perle rare, l’étape suivante consiste à l’achat à proprement dit. Tout d’abord, il vous faudra faire une offre d’achat. Si les deux parties sont d’accord sur le prix et les conditions, il est conseillé de faire une promesse de vente ou un compromis afin de sécuriser la transaction. 

Pour le financement de votre projet, il faut préparer le dossier bancaire et y inclure tous les éléments qui mettent en valeur le bien en question. L’objectif est de séduire le banquier pour qu’il vous fasse confiance et qu’il accepte de vous accompagner dans votre investissement. Notre article sur investir dans l’immobilier sans apport vous aide à ce sujet.

La dernière étape consiste à signer l’acte de vente auprès du notaire.

La gestion locative

Il s’agit d’une étape très importante puisqu’un bien mal géré vous fera perdre de l’argent, quand bien même vous aurez réussi à négocier sur son prix d’achat. La gestion locative est constituée de l’ensemble des opérations nécessaires à l’administration du bien loué, notamment la recherche de locataires solvables, la relance des locataires, le paiement des charges et la gestion des départs. Il est possible de déléguer la gestion locative. Attention, même si vous décidez de déléguer il est fortement recommandé de garder un œil sur  vos biens afin d’éviter les mauvaises surprises.

Le choix de la fiscalité

Le volet fiscal a un impact direct sur la rentabilité de votre projet. C’est pour cela qu’il peut être judicieux d’être formé à la fiscalité ou de se faire accompagner par un professionnel tel qu’un avocat fiscaliste par exemple. Son travail sera de vous conseiller sur le choix de la meilleure option en fonction de vos objectifs.

3 Conseils en investissement immobilier

Utiliser le crédit pour profiter de l’effet de levier

La plupart des investisseurs néophytes ne savent pas profiter de l’effet de levier. Ils pensent qu’il est nécessaire d’avoir une somme d’argent importante avant de pouvoir investir dans l’immobilier. Or, en réalité, il suffit d’avoir un peu d’épargne pour pouvoir investir. Les professionnels analysent l’investissement immobilier dans son ensemble avant de prendre une décision. Ils savent que l’utilisation du crédit leur permet de bénéficier d’un effet de levier qui permet d’augmenter leur capacité de financement, sans utiliser leur propre épargne.

Regarder le prix des loyers pratiqués et comparer

Lors de la recherche du bien, vous pouvez tomber sur des biens anciens avec des loyers très bas par rapport à ce qui se pratique dans la zone. Il est possible de les exploiter en faisant des travaux de rafraichissement pour augmenter leur valeur, ce qui vous permettra par la suite d’ajuster les loyers au prix du marché. D’autres biens sont, par contre, surcotés par rapport au loyer pratiqué. Nous vous recommandons de vérifier ces renseignements auprès des agents immobiliers de la zone ciblée ou tout simplement en cherchant sur les sites de petites annonces immobilières des biens en location avec une superficie similaire. Vous n’aurez plus qu’à comparer les prix.  

Ne pas avoir peur de faire une offre

Lorsqu’un bien est intéressant, faire une offre d’achat permet de le bloquer pour vous. Notez qu’un professionnel n’hésite pas à déposer son offre lorsque le bien l’intéresse. Attendre d’avoir toutes les informations en main avant de faire une offre est une erreur de débutant. Une offre, contrairement au compromis, ne vous engagera pas si vous mettez des conditions suspensives vous permettant de vous couvrir en cas de désistement. Par ailleurs, vous avez encore un délai de rétractation de 10 jours, sans donner d’explication, après la signature d’un compromis de vente.

Dans tous les cas, vous pouvez compter sur l’expertise de nos coachs experts en immobilier pour vous aider à développer votre stratégie. Vous pouvez nous faire part de votre projet en réservant dès maintenant un appel stratégique (offert).