Comment elle génère entre 15 000 et 20 000$/mois avec la sous-location

Comment elle génère entre 15 000 et 20 000$/mois avec la sous-location

Vous avez remarqué qu’il est quasi obligatoire de montrer patte blanche à votre banquier pour investir?

 

Si vous avez déjà investi, je suis sûr à 90% que votre banquier vous a posé une série de questions avant de vous donner ne serait-ce qu’une lueur d’espoir pour prétendre à un crédit immobilier.

 

Pire, certains d’entre vous se retrouvent face à la problématique du taux d’endettement atteint et ne savent pas quoi faire?

 

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une période d’attente qui vous paraissait interminable juste pour savoir si votre crédit serait accordé?

 

Avez-vous eu envie de dormir à coté de votre boite aux lettres pour être bien sûr que vos offres de prêts arrivent à bon port?

 

Je sais ce que c’est…

Dans cette vidéo, je suis sur une île paradisiaque avec une femme qui ne se pose pas toutes ces questions, mais qui arrive bel et bien à générer du gros cash avec l’immobilier.

 

Elle adopte une stratégie assez particulière mais avec des résultats sans précédents. Elle explique pourquoi elle arrive à faire un plus gros chiffre que la personne qui lui a mis le pied à l’étrier dans ce business. Vous verrez, cela se joue souvent à pas grand chose, mais la différence de cash parle d’elle-même.

 

Alors comment Nathalie arrive-t-elle à générer entre 15 000 et 20 000$ par mois en faisant de la sous-location? Combien d’appartements possède-t-elle?

 

Elle vous expliquera son parcours et vous verrez qu’au début, rien ne la prédisposait à s’orienter dans ce secteur. Je vous laisse regarder cette vidéo tout en profitant du paysage.

 

Vous vous demandez sûrement comment ça se passe avec les impôts?

Effectivement nous n’avons pas évoqué ce sujet dans l’interview, mais je n’ai pas oublié de lui poser les bonnes questions.

Nathalie se fait payer par les impôts!! Oui, vous avez bien lu!!!

Le principe est un peu comme le régime fiscal LMNP (loueur meublé non professionnel). La différence, c’est qu’elle peut déduire beaucoup plus de choses que ce que le régime fiscal français propose. Elle déduit vraiment tout, c’est hallucinant. Je ne m’attarderai pas sur l’imposition aux Etats-unis car Nathalie maîtrise ce sujet bien mieux que moi. En revanche, vous pouvez lui poser vos questions dans les commentaires et elle vous expliquera comment elle arrive à ne plus payer d’impôts.

J’ai tenu à faire cette interview pour vous montrer qu’il est possible de faire du cash même quand on n’a pas suffisamment de ressources nécessaires pour prétendre à l’acquisition. En France c’est une pratique peu courante mais qui se démocratise peu à peu.

Pensez-vous que la sous-location est une solution que vous pourriez envisager pour débuter?

Quoi qu’il en soit, l’immobilier laisse sa chance à tout le monde, il faut se pencher sur le secteur qui s’adapte le plus à vous. Vous avez le pouvoir de changer les choses en passant à l’action. Alors qu’est-ce qui vous empêche de vous lancer ou de continuer vos investissements?!

L’immobilier en revanche est très dur avec les personnes qui ne passent pas à l’action.

This Article Has 1 Comment
  1. sven dit :

    Bonjour à vous deux et merci pour cette interview – enfin – originale par rapport à tout ce que l’on voit ailleurs !

    Une question : est ce que Nat cherche d’autres appartements aux US pour faire de la sous loc?

    Si oui, on peut s’entendre, en fonction de la zone géographique qu’elle souhaite explorer…

    Send me a message please !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *