Comment acheter un immeuble avec un statut d’auto-entrepreneur?

Comment acheter un immeuble avec un statut d’auto-entrepreneur?

Retranscription de la vidéo:

Mathias achète son premier immeuble avec un statut d’auto-entrepreneur.

Dans cette vidéo, je vais vous présenter Mathias. Mathias qui a réussi à acheter un immeuble avec un

statut d’auto-entrepreneur. Ne bougez pas, je vous dis à tout de suite.

Salut tout le monde et bienvenue sur le blog Business is my religion. Donc aujourd’hui dans cette deuxième vidéo, Vous avez sûrement vu Mathias dans la toute première vidéo, je vous mets le lien dans la description ou juste en haut, vous allez pouvoir cliquer, pour revoir la vidéo que vous n’avez pas vu. Mathias qui a pu investir dans l’immobilier avec son statut auto-entrepreneur a acheté un immeuble. Donc je vais laisser Mathias vous en dire plus, se présenter. Je vous dis…je vous dis rien du tout 🙂

Mathias : Mathias toujours 25 ans pour ceux qui ont vu la vidéo précédente et du coup j’ai expliqué que je fais des sous dans le e-commerce avec mon site de bijoux principalement et pour ce business là j’ai un statut d’auto-entrepreneur. Et ça fait quelques temps, je regarde l’immobilier… parce que voilà…tu sais. Pourquoi…on n’est pas là pour…

Xavier: Qu’est ce qui t’as poussé à te lancer dans l’immobilier déjà ?

Mathias : Plus clairement, tu vois, je suis quelqu’un qui veut un business qui tourne tout seul. Ça ne veut pas dire que l’immobilier va tourner tout seul dès le début ou quoi que ce soit mais…

Xavier : Mais en fait c’est ça l’idée !

Mathias : Ce que je veux c’est avoir des revenus passifs qui m’offrent une liberté et c’est ce que j’essaie de chercher par mes business, par mes activités. C’est d’avoir une certaine liberté. Et donc çà fait déjà pas mal d’années que je regarde. Et puis, il y a un an…un an et demi, je suis allé voir un courtier que je connaissais par la famille. Je lui ai dit : voilà, moi je veux acheter un immeuble, je lui explique rapidement et il me dit : « ok, quels sont vos revenus ? Qu’est-ce que vous faites ? ». Je lui ai dit « je suis auto-entrepreneur depuis un an et demi et je n’ai pas de revenu, c’est mes seuls revenus et je veux acheter et comment puis-je le faire? »
Moi dans ma tête voilà, tu fais un business plan, comme une entreprise, comme un restaurant et tu achètes un immeuble. Il m’a dit « ça ne marchera pas Comme ça » ; Il me dit « revenez quand vous aurez trois ans de bilan, qu’on pourra justifier d’une pérennité dans vos revenus et ce sera considéré comme un salaire »

Xavier : Et du coup à ce moment-là, ça faisait combien de temps … ?

Mathias: Un an et demi

Xavier : Et là tu t’es dit quoi ? Putain, deux ans c’est chiant !

Mathias : ben, voilà, tu dis putain, je me voyais déjà acheter parce que j’étais prêt à faire mon dossier de financement, business plan tout ce que tu veux comme une entreprise en fait, tu vois ? Donc tu es un peu déçu tu te remets même en question.
Tu te dis « peut-être qu’il n’a pas envie de travailler, c’est trop difficile pour lui » ou des choses comme ça ! Alors que c’est comme ça que ça fonctionne. Et du coup, j’ai attendu. J’ai continué à regarder, continué à me former. Apprendre, tu vois, c’est super important et au final je me dis voilà. Si j’avais acheté il y a un an et demi, je n’aurais pas acheté pareil. Et ce que j’ai appris en un an et demi a été formateur et ce n’était que bénéfique pour mon business. Donc je ne regrette pas de ne pas avoir acheté il y a un an et demi.

Xavier : Tu faisais quoi pendant ce temps-là ; tu te formais sur immobilier ?

Mathias : Formation sur l’immobilier, développement de mes activités pour justement avoir des revenus qui augmentent tous les ans, pour montrer que c’est un vrai business et que ce n’est pas une activité complémentaire pour juste avoir le statut de « chef d’entreprise ».
Du coup après trois ans d’attente. Je regardais un peu les annonces… Je suis allé le voir ( le courtier) comme ça… Je dis : «Voilà, ça y est, comment on fait ? Ça fait trois ans et il m’a donné une liste de documents à fournir.
J’ai ramené tous les documents et je lui ai dit « maintenant on fait comment ? » il m’a dit « maintenant vous allez signer » et c’est parti, on est parti signer.

Xavier : Tu as un statut auto-entrepreneur, tu as trouvé un courtier, t’as signé… Est-ce que tu peux me parler maintenant de l’immeuble « Comment tu l’as cherché et pourquoi celui-là et où tu l’as acheté ?

Mathias: Oui, c’est un immeuble que j’ai trouvé sur Leboncoin qui était affiché à 225.000€ et que j’ai acheté 210.000€

Xavier : Donc tu as négocié ?

Mathias : Oui, un petit peu. Ce qui m’a permis du coup, d’avoir les frais de notaire en gros payés et un peu plus. Tu vois ? C’est un immeuble de sept appartements

Xavier: C’est une belle opération !

Mathias : oui et qui est entièrement loué et qui était plus facile à faire passer au niveau des banques parce qu’il y avait des baux qui justifiaient les loyers.

Xavier: Combien de loyer à peu près te génère cet immeuble ?

Mathias: Il génère 2.300€ de loyer et du coup, il y a cinq appartements refaits à neuf par l’ancien propriétaire et deux qui seront à refaire au départ des locataires dont un appartement à la base qui était deux appartements. Je compte le diviser de nouveau car dans tous les cas il faut faire des travaux. Donc quitte à faire des travaux autant faire deux studios. L’appartement actuellement fait plus de 55m², c’est quand même largement divisible en deux sachant qu’il était comme ça à la base donc aucun problème à ce niveau-là. Je vais probablement passé de 7 à 8 appartements et voilà, donc c’est quelques choses de…

Xavier : ça génère combien de cash- flow cette opération ?

Mathias: Pour le moment c’est la location nue, donc niveau impôt tu manges un petit peu. Donc là je suis à 500€ de cash-flow.

Xavier : Tu vas changer tout ça et te mettre en LMP ?

Mathias : C’est ça, exactement ! Et du coup, là je vais augmenter un petit peu la rentabilité. Donc ça c’est financé avec l’auto-entreprise et sans avoir un taux qui était complètement hallucinant quoi ! Quelque chose de très correcte. L’avantage du courtier c’est qu’il négocie pleins de petits trucs, dont tu n’as même pas connaissance donc tu ne penses pas à lui demander. Donc non, non, c’était quelque chose de plutôt correcte

Xavier: Une fois de plus on vous fait référence à la vidéo précédente mais ce qui t’as permis aujourd’hui d’investir mise à part le fait que tu as une tenue de compte irréprochable avec ta société, c’est d’être patient et persévérant. Ce sont les deux points clés qui reviennent un peu dans ton profil

Mathias : Bien sûr!

Xavier: Du coup, une fois que tu as finalisé ta première opération, qu’est-ce que tu t’es dit ? Tu comptes repartir sur une autre ?

Mathias : Clairement ; même avant de l’avoir finalisée je voulais en faire une autre parce que j’avais assez attendu et voilà.

Xavier : Maintenant tu savais où tu allais

Mathias : Clairement, il faut regarder le papier. Tu as un cash-flow positif, tu augmentes ta capacité d’emprunt pourquoi s’arrêter là ? Si tu n’as pas d’argent à sortir tous les mois. J’en ai un pourquoi ne pas avoir dix et moi je ne me vois pas me limiter. Tu vois ?

Xavier: D’accord 🙂

Mathias : Après c’est du travail de gestion tout ça mais tout se délègue. Et après, il faut savoir ce qu’on veut quoi !

Xavier: Bien sûr!

Mathias : Moi, j’ai un objectif sur cinq ans.

Xavier : Et tu t’y tiens !

Mathias : Exactement, il est placardé sur mon mur et tous les jours je le vois et…j’ai des priorités à ce niveau-là.

Xavier : D’accord, tu veux parler de tes objectifs ?

Mathias : Oui. Moi, clairement c’est d’avoir un cash-flow de 5.000€ par mois. D’ici cinq ans, mais vraiment, en automatique et je peux voyager et aller où je veux.

Xavier : Je pense que tu vas l’atteindre, tu es assez carré dans ton fonctionnement donc il n’y a pas de raison pour que tu ne l’atteignes pas. D’autant plus que, comme on a discuté tout à l’heure, ton business il commence à grimper de plus en plus et ta capacité d’emprunt va elle aussi augmenter par la suite.

Mathias: Même si ce business reste à ce niveau-là, étant donné que l’immeuble me fait monter ma capacité d’emprunt, je peux en faire un deuxième comme ça, un troisième et après le grossir petit à petit. Sachant que là j’étais à la limite de ma capacité d’emprunt mais j’ai quand même une marge qui me permet de continuer.

Xavier : D’accord, ok.

Mathias: Franchement je pense que je vais peut-être en acheter un cette année, voire deux suivants en fonction des opportunités qui s’offrent à moi et …

Xavier : Bien sûr, encore une fois on a eu cette discussion tout à l’heure par rapport à la vidéo précédente. Toi, tu es vraiment dans le concret. Tu ne veux pas juste acheter pour le fun. C’est-à-dire tu cherches le cash-flow et s’il faut patienter, tu patientes.

Mathias : C’est ça. Clairement moi, je me suis fait seul, j’arrive à me faire un bon cash-flow cette année, l’année prochaine je ferai de même et ainsi de suite pour arriver à mes cinq ans. J’ai pris l’objectif final et je suis revenu en arrière pour le décomposer et pour avoir des objectifs plus réalistes parce que si demain tu me dis, tu vas gagner 5.000€, je vais dire non, ça me parait beaucoup d’un coup. Et si tu me dis, cette année tu fais 500 et l’année prochaine tu fais 1.000 et ainsi de suite… En fin de compte tu dis « ouais… » C’est atteignable, c’est largement atteignable. Maintenant il faut se donner les moyens et faire les bons choix.
Et après c’est plein de petits trucs à mettre en place sans pour autant être un marchand de sommeil qui fait de la merde .

Xavier : Entièrement d’accord avec toi !

Mathias : Je viens de reprendre un immeuble, j’ai mis un extincteur dans la cage d’escalier. Ce n’est pas obligatoire, tu vois ? Mais c’est des petits détails. En plus au niveau de la sécurité, les locataires apprécient. C’est plein de petits trucs comme ça pour moi qui font la différence et qui font que les gens se sentent bien et que tout se passe bien.

Xavier : Comme on le dit souvent, un locataire qui est bien traité, sera satisfait donc on va potentiellement diminuer les risques de loyers impayés. C’est très important de fournir des logements propres et fonctionnels, si c’est un endroit insalubre ou quelque chose du même style. Vous aurez des locataires à la hauteur de ce que vous louez. Il n’y a pas de mystère !
Peux-tu nous dire ou as tu acheté ton immeuble du coup ?

Mathias : C’est à Flèrs en dessous du Caen, ce que je voulais c’était quelque chose qui était au maximum à 200, 300 km grand maximum de chez moi. Je voulais avoir la possibilité de faire l’aller-retour dans la journée sans passer 24heures sur la route pour gérer mon bien.

Xavier : Et tu es à combien d’heures de route ?

Mathias: 3 heures… 3 heures et quart

Xavier: Tu as acheté à Flèrs parce que tu connaissais…ou… ?

Mathias : Pas du tout, opportunité et après tu étudies un peu le truc et tu vois que tu n’es pas sur des prix abusés et la renta est là, ils sont loués donc tu sais que ce n’est pas du…

Xavier : ce n’est pas du « fake », il n’y a pas d’hypothèse. En vrai c’est loué et tu vois que ça tourne. Tu as pu voir les locataires qui étaient dedans ?

Mathias : Oui, pas tous. Il y a eu un petit risque à ce niveau-là., il y avait deux appartements que je n’avais pas visité. C’était un risque assez important, dont un locataire qui est apparemment un peu problématique. Et en fin de compte, on les a rencontré après la signature et ça s’est très bien passé. On est parti devant discuter et voilà, ça se passe super bien.

Xavier: Ok, c’est cool!

Mathias: Au suivant J

Xavier: Donc là, il n’y a pas de mystère. Vous voulez passer à l’action allez-y !Même avec le statut d’auto entrepreneur c’est possible. Donc Si vous avez des questions à poser, posez les dans les commentaires. Mathias, va vous répondre.
Et puis comme d’habitude moi je vous dis de passer à l’action parce que « demain c’est pour les faibles ».

N’oubliez pas de liker la vidéo, de la partager. Et je vous dis à très bientôt.

Ciao tout le monde.

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *